Blog

Notre petit Victor

Lorsqu’on décèle un tel diagnostic, les choses vont très vite. Vous rencontrez de belles personnes qui vous expliquent, avec des mots simples, ce qui va se passer. Et c’est là qu’on nous a proposé la collaboration avec l’ASBL Au-delà des nuages. Je ne savais déjà pas si je voulais le voir ou non, alors des photos ?! Mon compagnon, lui, a directement tiqué.  Tandis que moi, je n’étais toujours pas sûre de moi lorsque j’ai répondu à la sage-femme qu’on désirait leur présence.

Dans les coulisses d’Au-delà Des Nuages

En avril 2018, l’opportunité s’offrait à moi de mettre mes épaules sous le projet Au-delà Des Nuages. L’assureur d’obsèques Dela, voulait que ce service soit proposer dans toute la Belgique, qu’uniquement en Flandre. Ils décident de nous aider financièrement. Ainsi, Sharon et Anneleen me donnaient leur confiance et c’était à moi de créer un Boven De Wolken  sous le nom d’Au-delà Des Nuages.

Pour notre fils, Senne

Tous les jours, je pense à Senne. A mes proches qui ont fait et font encore de leur mieux pour nous soutenir. A ces infirmières et ces médecins qui sauvent des vies, souvent. Je pense surtout aux vies qu’ils ne peuvent pas sauver. Aux parents qui vivent ce que nous avons vécu. Et à ces photographes qui offrent la première main pour tenter de se relever, alors qu’on vit une horreur sans nom. A tous, je voudrais leur dire merci. Pour nous, et pour notre fils.

Témoignage d'un photographe

J’ai pour la première fois entendu parler de l’association au détour d’un post Facebook d’une amie, qui relayait un appel à la candidature de nouveaux photographes pour renforcer l’association. Cette idée a tout de suite résonné en moi…

Loui, pour toujours dans notre coeur...

Notre histoire (digne des montagnes russes) commence en novembre 2016. Nous recevions de mauvaises nouvelles après 12 semaines de grossesse.






Comment Marilou m’a inspiré à commencer Au-delà Des Nuages

Quand on me demande quel est mon métier, je dis « je suis sage-femme ». On me répond souvent, « Oh quel magnifique métier ». Ma réponse est toujours la même : « Oui, la plupart du temps… » Heureusement, c’est vrai pour la plupart des cas, mais parfois ça tourne mal. Et quand ça tourne mal, nous sommes confrontées avec la pire chose que nous pouvons vivre en tant que parents. A ce moment-là, nous, les sages-femmes sommes témoins d’une tristesse immense.






Nina* ma plus belle étoile dans le ciel

Je caresse mon ventre bien rond et me rends compte que ça sera la dernière fois. Qu’est-ce que j’ai savouré cette grossesse. Comme si je savais que tu n’allais pas rester près de moi et oui, je le savais. J’espérais tellement que ce sentiment n’était pas juste, mais je le savais. Nous, une fille ? Cela s’emblait irréelle.






Lisa, grande et fière soeur d'Andreas*

Ce que je n’avais pas compris à ce moment-là, c’est que j’avais reçu quelque chose de très précieux, quelque chose que beaucoup de compagnons d’infortune n’ont pas, une photo de nous deux. La seule photo que j’aurais avec lui. Pour moi, la photo la plus précieuse sur terre. Sur cette photo, je ne vois pas une petite fille triste, mais une grande sœur, très fière, caressant son petit frère.




Emma*, pour toujours dans nos pensées

Le soir du dimanche 22 août, je ressens une douleur au dos, comme si j’allais avoir mes règles. J’essaie de me rassurer, pensant que ça fait partie de la grossesse.




Des millions de baisers à notre bébé qu’on aimera à tout jamais

Le 25.01.2019 j'ai mis au monde une merveille, notre merveille, si beau, si parfait, plus rien ne compte à part lui... Nous avons pu le garder, l'embrasser, le présenter, le nommer et mettre un visage sur tout cet amour.

 







Elinn, set out for the distant sky

Octobre 2017, nous avons un test de grossesse positif et sautons de joie ! Pendant les mois d’été, j’avais fait une fausse couche, des jumeaux, c’est avec beaucoup de prudence que nous étions heureuses avec cette nouvelle. Les mois à venir allaient être animés avec beaucoup d’inquiétudes.







Témoignage d'une photographe

Un nouvel appel pour les photographes d'Au-delà des nuages, j'étais libre ce jour-là. Je prends mon courage à 2 mains "je suis libre demain matin". Je ne peux plus faire marche arrière et d'ailleurs, je n'en ai même pas envie, même si je suis envahie par la peur, je me suis préparée depuis des mois et je sais que c'est le moment.




Ma princesse Anna

Nous sommes fin février lorsque je vais chez mon gynéco pour des douleurs inhabituelles. Nous découvrons que j'ai une hernie omibilical mais pas seulement ça. Tu avais décidé de t'inviter dans mon ventre.






Tic & Tac

Notre histoire, ou plutôt cette partie de notre histoire, a commencé le jeudi 7 septembre 2017. Nous avions alors un transfert des 2 derniers embryons en jour 3 restants de la première stimulation dans le cadre d’un processus FIV (ICSI) commencé le 1er janvier 2017. Deux semaines plus tard, test POSITIF ! On y était, après tous ces mois de déceptions en continu… Mais prudence avant tout, on ne s’emballe pas de trop ! On garde le secret, au moins jusqu’à la première échographie, un pas après l’autre.




Boven de wolken
0475/41 11 36
info@audeladesnuages.be
Gistelsesteenweg 101
8400 Oostende
Avec le soutien de