Stella, notre étoile

Je m'appelle Magali, je suis maman d'un petit Léo âgé de trois ans et mamange d'une petite Stella née le 09 juin dernier.

En effet, moi et mon compagnon avons pris la lourde décision d'arrêter le petit coeur de notre fille le 04 juin après avoir été le plus loin possible dans le diagnostic anténatal (IMG à 32 semaines de grossesse). Elle était atteinte sévèrement d'un syndrôme polymalformatif et plus précisément d'une maladie orpheline nommée Vacter.

Ce même jour, nous nous sommes entretenus avec le corps médical ainsi qu'avec une sage-femme. Celle-ci nous a gentiment tendu la brochure de l'ASBL "Au-delà Des Nuages" et nous a expliqué brièvement en quoi celle-ci consistait et que si nous le souhaitions, des bénévoles pouvaient venir prendre des photos professionnelles de Stella après l'accouchement et ceci gratuitement.

À l'instant où la sage-femme nous a tendu la brochure, je n'y ai pas directement prêté plus attention mais en rentrant à la maison, je m'y suis un peu plus attardée. Il est vrai qu'au départ, je pensais simplement vouloir voir ma fille après l'accouchement et lui dire "au revoir" puis en lisant la brochure, je me suis dit qu'il était important de garder des souvenirs d'elle pour entretenir sa mémoire et pouvoir faire mon deuil.

Nous sommes donc rentrés à l'hôpital le 08 juin et Stella est née le 09 juin à 13h17. J'avais informé préalablement la sage-femme que je voulais qu'un photographe de l'ASBL vienne prendre des photos de notre petit ange. Elle était si jolie dans son petit pyjama que nous lui avions choisi.

C'est alors que le soir même, nous avons fait la connaissance de Julian (photographe bénévole). Celui-ci s'est présenté brièvement et nous a très vite mis en confiance. Il nous a demandé avec beaucoup de respect d'expliquer notre parcours et ce que nous voulions et étions d'accord de faire pendant la séance photo. Nous lui avions alors expliqué que nous avions choisi le prénom de notre fille Stella (qui signifie "étoile") avant que nous apprenions qu'elle soit atteinte de cette maladie rare et que nous prenions la décision d'éteindre son  petit cœur (ironie du sort ou était-ce le destin ?)

Il était très à l'écoute et nous a expliqué comment se déroulait généralement une séance.

Tous les jours depuis l'accouchement, je ressens ce besoin de regarder tendrement les photos prises de notre fille et tous les souvenirs que nous avons pu avoir d'elle (empreintes, robe de chambre portée le soir de la séance photo, le doudou que nous lui avions choisi, ...)

Tous ces souvenirs resteront à jamais gravés dans nos mémoires.

Je pense que dans un deuil tel que celui-ci, il est important de conserver le peu de souvenirs que nous avons de nos anges car pour nous, ils ont existé et resteront à tout jamais nos enfanges bien que cela reste encore difficile à faire comprendre à certains (sujet encore très tabou).

 

Boven de wolken
0475/41 11 36
info@audeladesnuages.be
Gistelsesteenweg 101
8400 Oostende
Avec le soutien de